Renaud CHAZAL DE MAURIAC

Jacques BIDALOU                                   Paris le 13 juin 2006.

8 place Marine

78600- Maisons Laffitte

Partie demanderesse

à

  1. Renaud CHAZAL DE MAURIAC

Premier Président de la Cour d’appel de Paris

Partie défenderesse

OBJET : Compte-rendu de l’audience de ce jour devant le Juge de Proximité de Saint-Germain en Laye.

Les règles de la procédure civile sont ce qu’elles sont, et elles conduisaient une Juge de Proximité, tout récemment installée dans ses fonctions, à devoir statuer sur la faute personnelle imputée à un Premier Président de Cour d’appel qui pour sa part admettait de rester dans l’insouciance absolue des risques de dégâts collatéraux qu’il fait courir par son obstination à refuser toujours d’exercer ses devoirs et d’admettre ses responsabilités.

Heureusement, la loi a préservé le droit du Juge de Proximité de renvoyer la cause au Tribunal d’instance et la Juge de Proximité a décidé ce renvoi… comprenant sa difficile position, je ne pouvais évidemment qu’admettre cette décision.

Mais votre avocat n’a pas tout de suite compris que la décision de renvoi était prise, et il n’a pu s’empêcher de plaider au fond, et cette plaidoirie n’a pu être que cynique… ce que j’ai fait remarquer, déclenchant alors un discours imprécateur de Me NORMAND-BODART, qui me reprochait de m’en prendre à l’avocat au-delà du client de l’avocat.

Il s’agit là encore des dégâts collatéraux qu’entraînent votre refus injustifié d’enrôler une procédure d’appel qui doit bien être jugée, sauf à revendiquer ouvertement le déni de justice, et oser invoquer le service public quand les principes fondamentaux du service public, et d’abord la continuité et l’impartialité, sont bafoués au nom même du service public.

Si les hiérarchies judiciaires étaient justement établies, il y a longtemps que ma réinstallation sur le siège d’Hayange aurait été une question enfin réglée pour l’honneur même de la justice française.

Copie pour information au Premier Ministre et au Ministre d’Etat

Cet article, publié dans Magistrature, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s