Juge d’instruction BEGON-BORDREUIL

Image associée

Jacques BIDALOU                                                       Paris le 7 janvier 2010

Magistrat honoraire

Président statutaire de SOS Victimes de Notaires

Mme la Garde des Sceaux

  1. le Procureur Général près la cour d’appel de Paris

  2. le Procureur de la République près le TGI Paris

  3. le Directeur des Affaires Criminelles

Mme la Juge d’instruction  Laurence BEGON-BORDREUIL

OBJET : De David G. à Philippe F. ou Attendez-vous d’être accusés de complicité de meurtre pour vous préoccuper enfin concrètement d’exercer vos devoirs professionnels ?

A part, faire circuler les courriers, façon classique de ne jamais assumer ses responsabilités, qu’avez-vous fait pour répondre aux angoisses légitimes de Mme Pierrette LABORDE, victime de l’agression du nommé Philippe FARGUES dans le train TGV de Pau-Bordeaux, le 10 mai 2007 ?

10 mai 2007, 7 janvier 2009, où sont les ministres de la justice, où sont les procureurs, où sont les juges d’instruction ?

Réponse : ils font semblant d’être attentifs, en réalité ils se foutent de leurs concitoyens, ils se foutent de leurs devoirs, ils se foutent de tout, sauf profiter de leurs hauts revenus et s’assurer toujours plus de confort !

L’article de Libération de ce jour est édifiant , les autorités publiques de ce pays sont au niveau zéro de la conscience civique.

Quant à la conscience populaire, elle sait désigner ceux qui agissent comme « complices de meurtre »… ce sont forcément ceux qui n’ont pas voulu réagir à temps pour éviter la mise en danger de la vie d’autrui.

A propos du « fou » Philippe FARGUES— où qu’il est ce « fou » ?— j’ai

dénoncé les diverses formes de violation de la loi SARKOZY du 25 février 2008, la triste capacité des juges toujours plus irresponsables et enfoncés dans l’impavidité bovine à rendre des décisions juridictionnelles comme s’il s’agissait de simples mesures d’administration judiciaire… rien à faire, à  part la transmission des courriers et le recueil d’autographes, le justiciable n’a rien à attendre, surtout pas « d’attention à autrui ».

Je vous invite à me rembourser les frais de timbres du présent courrier, ce doit tout de même être à votre niveau de compréhension !

 

Cet article, publié dans Affaire Claude Léonard, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s