Situation de Mme Marie-Louise RIOU-LE GUELLEC

Image associée

Jacques BIDALOU                                                              Paris le 6 juin 2012

Délégué de l’association « Préservons le site de Roz-Trefeuntec »

        à          M. le Maire de Plonevez Porzay

            OBJET : Situation de Mme Marie-Louise RIOU-LE GUELLEC

Il faut toujours éviter d’apprendre le résultat d’un procès par un journaliste… alors qu’il faut toujours attendre la notification régulière de cette décision, qui permet de connaître les motifs, d’apprécier exactement la portée de ce qui a été jugé, et le cas échéant d’exercer en connaissance de cause les voies de recours légales.

En l’état, la décision ( défavorable) qu’a pu rendre le Juge de l’Exécution du TGI Quimper ce jour, n’a pas été notifiée, elle n’est donc pas opposable à Mme Riou-LE GUELLEC.

En tout cas, je vous communique pour elle cette « attestation » en date du 5 juin 2012 qui a été établie par M. Wolhart ZECHIEL qui sur le fondement des décisions de justice définitives qui l’ont déclaré adjudicataire , est parfaitement fondé à établir cette attestation… une attestation qui donne « titre de logement » à Mme RIOU-LE GUELLEC, et lui permet de ressaisir si elle le souhaite le Juge de l’Exécution du TGI Quimper pour le trouble de jouissance paisible causé par la volonté de Mme DUBOIS d’obtenir son expulsion forcée. Entre l’exécution de l’arrêt du 13 juillet 2011 de la cour d’appel d’Aix et les droits garantis par cette attestation qui sont fondés sur des arrêts définitifs de la cour d’appel de Rennes et de la Cour de cassation, il y a forcément « difficultés d’exécution »

Il reste que le manoir de Roz-Trefeuntec est inscrit depuis 30 ans au nom d’une personne décédée qui autorise le maire de Roz-Trefeuntec ( alors même que les décisions ayant opposés Mme DUBOIS, M. ZECHIEL et Mme RIOU-LE GUELLEC ne sont nullement opposables à la commune de Roz-Trefeuntec qui n’était pas partie aux procédures) à considérer qu’il y a bien abandonné qui appartient donc à la commune… pour le reste, il s’agit des rapports entre politique et justice, entre élus et fonctionnaires, des capacités de chacun à agir dans une juste opportunité, sans perdre de vue les idéaux de justice et d’humanité… Il ne peut donc s’agir de se décharger du sort de Mme RIOU-LE GUELLEC sur sa fille… il ne s’agit pas de dénaturer l’Etat impartial en Etat au service des rapports de force… et dans l’affaire RIOU-LE GUELLEC, héritière de sang, il n’y a pas de justice, seulement le règne des coups de force, et cela n’a rien à voir avec la volonté du défunt … si le « changement maintenant », c’est en réalité faire passer le message « ce n’est qu’un début, continuons d’écoeurer les citoyens honnêtes »,  chapeau pour les ministres bretons !

Cet article, publié dans Affaire Claude Léonard, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s