MITTERRAND est mort, CHIRAC est mort, et CHALANDON ne se sent pas très bien…

Comp 1 (0-00-00-00)_2_233.jpg

Devenu témoin gênant d’une organisation et d’un fonctionnement judiciaire livrés à la forfaiture et à la criminalité , Jacques BIDALOU , juge statutaire du tribunal d’instance de Hayange exerçant les fonctions de substitut du Procureur de la République près le TGI de Pontoise, a été mis d’office à la retraite le 19 juin 1987 par décision du ministre de la justice Albin CHALANDON,  mafieux s’il en fut de l’entreprise ELF !

La presse française , merdiatique jusqu’à l’os, ne rendit pas compte de cette mise d’office à la retraite , elle attendit que le Président de la République François MITTERRAND prenne contre Jacques BIDALOU ,  en date du 24 juillet 1987,  un décret de radiation des cadres de la magistrature.

Pour être opposable à Jacques BIDALOU, ce décret de radiation du 24 juillet 1987 devait lui être notifié.

Convoqué le 3 août 1987 devant le Procureur général près d’appel de Versailles pour signer cette notification, l’intéressé déclara qu’il refusait d’apposer sa signature sur un acte faux.

Ce décret ne faisait nullement apparaître une ampliation signée par le secrétaire général du Gouvernement, mais seulement une ampliation signée par le Directeur des services judiciaires, autorité radicalement incompétente.

Ce décret qui aurait dû être signé par François MITTERRAND, Président de la République, et contresigné par Jacques CHIRAC, Premier Ministre et Albin CHALANDON, ministre de la justice, ne faisait apparaître que la seule signature d’Albin CHALANDON… en réalité la « griffe » de ce ministre et donc nullement une signature manuscrite qui en aurait garanti l’authenticité.

Quant aux signatures de MITTERRAND et CHIRAC, elles se réduisaient à un  simple tampon , sans aucune portée légale.

Autant dire que le décret de radiation est un décret bidon !

La presse merdiatique a fait état de ce faux décret du 24 juillet 1987 sans jamais évoquer la mise à la retraite d’office du 19 juin 1987, vrai acte de caricature, d’imposture et de forfaiture.

Dans les années qui suivront, c’est toujours vainement que Jacques BIDALOU exigera d’obtenir communication de ce décret du 24 juillet 1987 sous une ampliation signée par le secrétaire général du Gouvernement !

Ce n’est qu’en 2012, un quart de siècle plus tard, qu’il obtiendra cette ampliation…portant la signature du secrétaire général du gouvernement …Un Secrétaire Général du Gouvernement nommé André RAUCH… qui n’a jamais été secrétaire général du Gouvernement !

…MITTERRAND est mort, CHIRAC est mort, et CHALANDON ne se sent pas très bien .

Pour mémoire :

ALBIN CHALANDON né le 11 juin 1920

ROLAND DUMAS né le 23 août 1922

VALERY GISCARD d’ESTAING né le 2 février 1926

JEAN-MARIE LE PEN né le 20 juin 1928

EDOUARD BALLADUR ne le 2 mai 1929

                                                                                    ( Paris le 28 septembre 2019)

decret4.jpg

Cet article, publié dans INTERNATIONALE PUNK, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s