GHALEH-MARZBAN, nanti et repu

Venus pour parler Réforme de la Justice, les hauts ...

Paris le 12 novembre 2019

Jacques BIDALOU

Magistrat honoraire

à

  1. Peimane GHALEH-MARZBAN

Directeur des Services Judiciaires

Ministère de la Justice

OBJET : de l’impossibilité de mettre un terme à votre turpitude de magistrat nanti et repu

Mon  courrier du 12 août 2019 , ci-annexé, n’a guère mobilisé votre conscience de magistrat assermenté alors même que je vous rappelais que par un arrêt de partialité déclarée du  19 juin 1985, la Cour de Cassation s’est déshonorée à m’infliger une amende civile de 10 000 f., en application de l’article 628 du NCPC que le Conseil d’Etat, sur les recours de la CGT et de la CFDT, n’a pu que renvoyer à un néant aussi rétroactif que définitif, par son arrêt  d’Assemblée du 5 juillet 1985.

Ces 10 000 f. de condamnation         abusive sont devenus, avec la scandaleuse procédure de saisie immobilière venue me renvoyer à partir de décembre 1990  à la situation de SDF, et par l’effet des intérêts, une somme de 36 749, 84 francs au bénéfice de mon « créancier », le Procureur général près la Cour d’appel de Metz,  René KASTNER, ancien milicien rescapé de l’Epuration, et cette somme, alors consignée à la Caisse des Dépôts et Consignations, a été prélevée le 27 mai 1999 par un virement sur la Banque Populaire de la Région de l’Ouest Parisien ( BPROP) au bénéfice d’entités pour le moins douteuses.

La C.D.C. , et la justice abominablement mafieuse qui en protège tous ses  méfaits et forfaits, prétendent aujourd’hui que l’argent viré sur la BPROP s’est trouvé relayé sur un compte de la Banque Populaire d’Alsace… sauf que la Banque de France m’a fait connaître, par un courrier du 2 décembre 1999 que j’annexe également, que les banques du Groupe Banque Populaire sont des banques indépendantes, à compétence géographique déterminée, sans possibilité de relais entre elles !

C’est assez dire qu’évoquer la justice mafieuse c’est désigner la justice pour ce qu’elle est avec des gens comme vous !

Je reste en procès depuis quelques dizaines d’années avec la CDC et ses complices mais cela n’enlève rien à vos obligations aussi impérieuses qu’immédiates  de Directeur des Services Judiciaires visiblement soucieux d’apparaître borné comme un corrompu de la pire espèce, de réagir contre l’arrêt rendu le 19 juin 1985 par une Cour de cassation qui s’est sordidement livrée au vice et à la vindicte pour me nuire.

Je fais d’ailleurs valoir que jamais le nommé KASTNER n’a jamais été le destinataire de la somme consignée depuis  1991-1992   à la CDC et virée le 27 mai 1999 sur  la BPROP—- soit une somme totale de 255 038, 03 francs qui a été assurément détournée par la CDC, institution de haute criminalité s’il en fut ! —- et je réclame à bon droit le paiement d’une telle somme, avec intérêts de droit depuis le 27 mai 1999.

Vous pouvez commencer par me rendre les 36 749, 84 francs qui se rattachent à l’amende civile de 10 000 f illicitement infligée par l’arrêt du 19 juin  1985 de la Cour de Cassation.

Je dois certes constater,  jour après jour, depuis bientôt 40 ans, que je dois apprendre à vivre privé de ressources et toujours accablé la forfaiture d’Etat… une forfaiture dont vous savez si bien cirer les pompes

Mon recours en révision du 23 avril 1981 demeure sous la loi du déni de justice et si les crimes commis pour accomplir ma « réintégration » du 26 août 1981 dans la violation réitérée du principe constitutionnel de l’inamovibilité des juges du siège ne vous font pas vomir, c’est parce que votre être tout entier vous structure dans une dépravation constitutive qui ne peut que demander à toujours s’épanouir davantage.

J’adresse copie du présent courrier et de ses deux pièces annexées à Mme la Garde des Sceaux, Ministre d’une Justice en perdition.

Cet article, publié dans Documents juridiques, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s