NOTAIRES CONNECTION

programme.jpg

NOTAIRES CONNECTION

Il fut un temps où les Notaires étaient respectables et respectés.

Le Conseiller Pierre-François REAL lors des débats de la loi du 25 ventôse an XI contenant organisation du notariat pouvait alors ainsi s’exprimer :

« A côté des fonctionnaires qui concilient et qui jugent les différents, la tranquillité appelle d’autres fonctionnaires, qui, conseils désintéressés des parties, aussi bien que rédacteurs impartiaux de leur volonté leur faisant connaître toute l’étendue des obligations qu’elles contractent , rédigeant ces engagements avec clarté, leur donnant un caractère d’acte authentique et la force d’un jugement en dernier ressort, perpétuant leur souvenir et conservant leur dépôt avec fidélité, empêchent les différents de naître entre les hommes de bonne foi et enlèvent aux hommes cupides avec l’espoir du succès , l’envie d’élever une injuste contestation.

Ces conseils désintéressés, ces rédacteurs impartiaux, cette espèce de juges volontaires qui obligent irrévocablement les parties contractantes, sont les notaires. Cette institution est le notariat ».

 

Mais ce temps a passé, le notariat est aujourd’hui devenu une institution de la corruption, et les notaires sont des espèces de mafieux qui ne reculent jamais devant l’esprit du lucre qui viendrait les hanter. Ils ont ainsi développé l’art d’entuber et de spolier, ils ont accru  leurs capacités toujours renouvelées de nourrir les dissensions, de torpiller les familles, de tordre l’application de la loi, de faire prévaloir leurs intérêts particuliers sur leurs devoirs déontologiques. Les juges, les avocats, les experts sont devenus leurs auxiliaires d’injustice, les complices de leurs dérives, les subordonnés de leurs passions. Et les procureurs ont tous compris qu’il fallait  laisser le champ libre aux notaires pour garantir au mieux le cours de leurs carrières.

Quant aux ministres de la justice, du moment qu’ils appellent les présidents du Conseil Supérieur du Notariat ou de la Caisse Centrale de Garantie par leurs  prénoms, ils sont emplis de bonheur et deviennent sans problème le service après-vente du Notariat corrompu.

La justice n’est plus dans ces conditions que l’officine de protection rapprochée des mafieux déguisés en notaires !

En plus de 30 années de son existence sociale, sans compromissions ni subventions, l’Association SOS Victimes des Notaires a au moins le mérite d’avoir découvert des monstruosités de la vie notariale… et nul doute que dans les archives de la Chancellerie il doit y avoir bien pire, enfouis sous les décombres de l’Etat-de-corruption qui règne sur les décombres de l’Etat-de-droit.

Dans « l’affaire VILLARCEAUX », ce sont des centaines de faux actes authentiques qui ont été fabriqués, manipulés et  validés, y compris devant la Cour de Cassation où règne l’indignité nationale, et tout cela sous la direction comme chef d’orchestre, du  notaire MONASSIER.

Dans « l’affaire RIOU-LE GUELLEC » qui se prolonge depuis 1980 avec le notaire niçois René JARDILLIER au service d’une formidable spoliation patrimoniale qui sévit  encore aujourd’hui en Bretagne  dans la vente bidonnée du Manoir de Roz-Trefeuntec, le Notariat faussaire et fossoyeur  a su inventer les « attestations » comme substituts commodes des « actes authentiques ».

Dans « l’affaire de Mme Suzy MORAND » , c’est le règne infect du notaire POURQUET d’Arcachon qui entre deux viols et deux investissements à Saint Barth , pourrit tout sur son passage.

Dans « l’affaire de Mme Danielle SERGENT », le notaire PERINELLI de Savigny sur Orge a carrément confisqué à son profit la succession de son mari Michel BOULARD,ancien PDG de la SA Le Duc d’Ambroisie au Centre Commercial d’Evry,  sous la bénédiction fangeuse  de sa Chambre départementale et de la Banque hautement mafieuse Société Générale.

Ce sont des centaines de notaires véreux, des milliers d’affaires falsifiées qui sont aujourd’hui la vitrine du Notariat français ! Le faux criminel en écritures, le blanchiment aggravé de fonds détournés, l’escroquerie endiablée, et jusqu’aux crimes de sang —- à commencer par le notaire Jean-Pierre DELARUE de Pantin —- rien de la criminalité en actes ne saurait échapper au Notariat…  qui a tout en catalogue, n’en doutez pas !

Chaque bien patrimonial d’importance en France est appelé à devenir la proie de notaires avides du fric d’autrui, et d’ailleurs, rien que dans le ressort du tribunal de Pontoise, les chateaux de Villarceaux, de Themericourt, de Rueil-Seraincourt continuent d’abriter d’immondes  scandales notariaux.

… Il ne faudra pas oublier,  lorsque les ressorts de l’affaire EPSTEIN seront exposés sur la place mondiale, que le Notariat français mérite lui aussi d’être publiquement confronté à une justice impartiale et suffisamment rigoureuse …

Cet article a été publié dans INTERNATIONALE PUNK. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour NOTAIRES CONNECTION

  1. amadeusmozart dit :

    Quelle loi a fondé la profession de notaires ??

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s